Close

Les dessous

Les dessous

L’intrigue se déplace à Paris, en 2006.
Le fiancé de Lou rend visite à Isabelle de La Roche-Forest-Smith.
Mes lecteurs du Tome 2 reconnaîtront la redoutable Tantine, alias Tantine-La-Tzarine.

 

Sur cette photo (une photo d’une photo, prise dans le ELLE français du 11 août 2017, ce qui explique la piètre qualité de l’image) on voit Jeanne Moreau.
Elle qui est née en 1928, a 67 ans en 1995. À peu près l’âge de Tantine, que j’estime autour de 70 ans.
Drapée d’or, alanguie dans la suite d’un palace cannois, elle affirme son statut de star. Malgré les années, elle demeure belle, elle est toujours femme.
Mais résolument « age appropriate ». Voilà une expression qu’emploierait Isabelle, américanophile invétérée: il faut savoir s’habiller selon son âge.
J’ai toujours cette photo sous les yeux, quand j’écris sur Tantine.

Isabelle habite un bel immeuble haussmannien, à deux pas du parc Monceau.
Geoffroy connaît parfaitement les lieux. Il y a grandi, dans un appartement voisin de celui de sa tante.
Voici, en rafale, les images qui m’ont servi à planter le décor, pour l’entrée de cette résidence de prestige: le passage menant au jardin à treillage, le délicat ascenseur en dentelle de fer, l’escalier au tapis rouge.

Geoffroy est sévère, quand il parle de l’appartement de sa tante, qu’il qualifie de bonbonnière.
D’accord, la palette est plutôt poudrée, mais la qualité du mobilier, des objets , des tapis et des miroirs est indéniable.
Tendance rococo, certes, mais plutôt réussi, comme décor.
Comme le lit où pose Jeanne Moreau. J’imagine qu’il plairait à ma Tantine de fiction!

Source: https://eyefordesignlfd.blogspot.com/2013/03/decorating-parisian-chic-style.html

Chaque fois que je vais à Paris, je m’offre un moment Pompadour.

L’exposition LE GOÛT DU XVIIIe, sur les commerces du luxe que fréquentait Jeanne-Antoinette, m’a comblée!

 

 

Leave a comment

Your name
Your email address
Website URL
Comment